Entre verticalité et horizontalité, entre sol et mur, les « Lames » d’Olivier Sévère se déploient en apesanteur et poursuivent ses questionnements sur la forme et la gravité de la sculpture, l’origine même des matériaux employés par l’artiste et leur rapport à la question de la formation géologique du paysage. 

Patiemment sélectionnées pour leurs qualités physiques et visuelles, les pierres fines qui composent cette série ne se révèlent que de l’intérieur. Taillées, polies, elles sont ensuite assemblées selon la technique du « livre ouvert » – « libre aperto » qui par phénomène de symétrie verticale, propose une nouvelle lecture du minéral, de sa formation et d’un lieu possible. 

Olivier Sévère