Parmi les nombreuses pratiques de l’artiste, la céramique s’est imposée comme un médium privilégié dans son affinité avec l’organique. Dans sa brutalité comme dans sa précision, cette matière molle, à la fois très plastique et fine lui permet une surdose d’expression des formes naturelles. Chaque pièce est un concentré des éléments dans ce qu’ils ont de plus fort : le minéral, le végétal, l’aquatique et l’animal. Ensemble ils fusionnent pour former un condensé hybride, intense et tourmenté. Le spectacle de la nature exalte alors avec une force émotionnelle décuplée. 

Sylvain Rieu-Piquet