Un nocturne est une forme musicale classique, reposant sur un mouvement lent, mêlant une expression pathétique, divers ornements mélodiques et une partie centrale accélérée. En peinture un nocturne représente aussi un paysage éclairé par la lune et les étoiles ou plus largement tout sujet évoquant la nuit, l’obscurité. Librement inspiré de ce nom masculinisé pour la musique et la peinture, ces marqueteries de marbres et de pierres dures revisitent des tablettes de chevets avec des incrustations circulaires comme des astres dans l’éther. La richesse des détails des pierres dures incrustées évoque l’extrême complexité des compositions chimiques et physiques des corps célestes que nous connaissons ainsi que de ceux que nous ne connaissons pas encore voire que nous ne connaitrons jamais. 

Olivier Sévère