Dans le silence des forêts et au tempo des saisons, sous ses dessins comme dans l’espace de ses installations, François Réau arpente un itinéraire artistique personnel qui lui fait collectionner les paysages, dissoudre en noir et blanc les éléments d’un territoire-monde qui attend la transfiguration onirique d’un exercice cartographique. L’artiste a choisi de construire son œuvre au noir pour faire surgir l’invisible et retrouver les traces du passé, comme une peinture très graphique où le trait domine, obsessionnel, précis malgré son aspect griffé, et chemin de toutes les métaphores possibles.

François Réau