La série « Eternel retour », instruments rituels, armes tribales ou de fétiches et proposée par Célia Nkala figure l’image d’un temps à la fois double et unique, un temps cyclique et en mouvement perpétuel. Incarné par ces doubles carottes géologiques assemblées par symétrie, l’une en terre, l’autre en verre, l’une naturelle, l’autre manufacturée et ornée, le temps semble pourtant ici défié par l’artiste. Dans ses atours de toupie ou de mécanisme horloger, l’oeuvre lui confère autrement l‘apparence d’une double ligne de fuite dont la perspective s’ouvre sur l’infime conjonction entre l’éphémère poussière terrestre et la fragile splendeur ornementale.

Célia Nkala